LA INTERNACIONAL, himno del proletario

Debout, les pauvres de ce monde
Courage, les esclaves sans pain
Levons nous tous au cri de
VIVE L’INTERNATIONALE
Balayons le fardeau
Qui opprime le prolétariat
Changeons le monde à sa base
Chassons l’impérialisme bourgeois
Groupons nous tous
pour la lutte finale
et le peuple se donnera le pouvoir
Groupons nous tous
pour la lutte finale
et le peuple s’emparera du pouvoir
pour l’internationale
avec vaillance
Le jour ou nous triompherons
il n y aura plus
NI esclaves Ni maîtres
Les haines qui enveniment le monde
du coup, s’éteindront
L’Homme est un frère pour l Homme
Tous auront les mêmes droits
la terre sera un paradis,
la patrie de l’humanité
Groupons nous tous
pour la lutte finale
et les peuples avec vaillance prendront le pouvoir
le jour ou nous gagnerons
il n y aura plus ni esclaves ni maîtres
Les haines qui envahissent le monde
du coup, s’éteindront

VOIR LA VIDEO

PRIMAVERA, chant de la division Azul, traduction en français

Il est un ange qui va chevauchant
chevauchant avec grâce et vaillance
Il va chantant les tristes histoires
d une guerre qui a foiré.
printemps,loin de ma patrie
printemps loin de mes amours
printemps sans fleurs et sans rires
printemps de guerre en wolchow
et ses eaux qui vont a ladoga
vont chantant cette triste chanson
chanson triste d’amour et de guerre
chanson triste d’amour et de guerre
quand , ivre, s’avance l’ennemi
saoul de vodka et sans vaillance
les strophes de ma chanson
déchirent l’air, plus fort que la mitraille
les strophes  de l’hymne cara al sol
FIEREMENT
chanson ancienne et nouvelle
cara al sol est le plus bel hymne
cara el sol
fièrement mourir en combattant
puisque ma patrie ainsi me le demande
si cette bataille me donne de mourir
je marcherais avec la légion de l’ honneur
je monterais la garde dans les étoiles
je joindrais la brigade des meilleurs.
Auteur inconnu

LA MALEDICTION DE MALINCHE, traduction française

La malédiction de Malinche

Mes frères emplumés les virent arriver du Large
c’étaient les hommes barbus
que la prophétie annonçait
on entendit la voix du Monarque dire
que le dieu était arrivé
et nous leur ouvrîmes les portes
à cause de notre ignorance du futur
Ils allaient, montés sur des bêtes
comme les démons du mal
Ils allaient, le feu à la main
et couverts de métal
Seul, le courage de quelques uns d’entre nous
leur opposa résistance
mais ,  à voir courir le sang
ils furent remplis de honte
car les dieux ne mangent
ni ne jouissent de rapine
et quand nous reprimes conscience
tout était fini
dans cette erreur, nous partageons
la grandeur de notre passé
dans cette erreur, nous restames
300 ans esclaves
et ce maléfice ne nous quitte pas
qui est d’offrir a l’étranger
notre foi, notre culture
notre pain notre argent.
Aujourd hui, nous continuons à échanger notre or
contre des perles de verre
et donnons nos richesses
pour leur miroirs qui brillent
aujourd hui, en plein 20 siècle
continuent d’ arriver des blancs
et nous leur ouvrons la maison
et les appelons nos amis
mais si arrive un Indien,
fatigué d’avoir couru la sierra
nous l’humilions et le traitons en étranger
sur sa propre terre
TOI, Hypocrite, qui te montre humble
devant l ‘étranger; mais devient prétentieux
envers tes frères
malédiction de la Malinche,
maladie de notre temps
quand quitteras-tu ma terre
quand feras-tu libre mon peuple ?

VOIR LA VIDEO

MALAGUENA SALEROSA, Los Machicombos, traduction en français

La jolie Madelon

Quels beaux yeux  tu as dessous ces longs cils
Dessous ces longs cils, quels beaux yeux tu as
Ils aiment me regarder
Mais tu ne le leur permets pas
Même pour un clin d’oeil
Ma jolie Madelon, je voudrais baiser tes lèvres,
Tes lèvres, je voudrais les baiser
Jolie Madelon, et te dire
Combien tu es belle
Tu es mignonne et charmeuse
Tu es ravissante et jolie,
Tu as la fraîcheur de la rose
Si tu me méprises pour ma pauvreté
Je te donne raison. je te donne raison
Si tu me méprises pour ma pauvreté
Je ne t’offre pas de richesses
Je t’offre mon coeur en échange de ma pauvreté
Malagueña, je voudrais baiser tes lèvres
Tes lèvres, je voudrais les baiser et te dire
Comme tu es belle fille et comme tu as
La fraîcheur d une rose

VOIR LA VIDEO