LA MALEDICTION DE MALINCHE, traduction française

La malédiction de Malinche

Mes frères emplumés les virent arriver du Large
c’étaient les hommes barbus
que la prophétie annonçait
on entendit la voix du Monarque dire
que le dieu était arrivé
et nous leur ouvrîmes les portes
à cause de notre ignorance du futur
Ils allaient, montés sur des bêtes
comme les démons du mal
Ils allaient, le feu à la main
et couverts de métal
Seul, le courage de quelques uns d’entre nous
leur opposa résistance
mais ,  à voir courir le sang
ils furent remplis de honte
car les dieux ne mangent
ni ne jouissent de rapine
et quand nous reprimes conscience
tout était fini
dans cette erreur, nous partageons
la grandeur de notre passé
dans cette erreur, nous restames
300 ans esclaves
et ce maléfice ne nous quitte pas
qui est d’offrir a l’étranger
notre foi, notre culture
notre pain notre argent.
Aujourd hui, nous continuons à échanger notre or
contre des perles de verre
et donnons nos richesses
pour leur miroirs qui brillent
aujourd hui, en plein 20 siècle
continuent d’ arriver des blancs
et nous leur ouvrons la maison
et les appelons nos amis
mais si arrive un Indien,
fatigué d’avoir couru la sierra
nous l’humilions et le traitons en étranger
sur sa propre terre
TOI, Hypocrite, qui te montre humble
devant l ‘étranger; mais devient prétentieux
envers tes frères
malédiction de la Malinche,
maladie de notre temps
quand quitteras-tu ma terre
quand feras-tu libre mon peuple ?

VOIR LA VIDEO

Publicités