TENGO, Queco et David Bisbal, traduction en français

J’ai un petit rien qui vaut son pesant d’or

Et des envies de te parler du goût qu’il a

Et la chance de me sentir amoureux

Je tiens ouverte sur le monde

La porte de l’espérance

Avec l’espoir de consoler les cœurs de tous ceux

Qui par amour vivent en peine.

J’ai un tout petit logement avec chambre

Et l’univers où peut voler un cœur aventureux

Cherchant la première lueur de l’aube

J’ai ton corps qui roule dans ma mémoire

C’est comme un virus qui , des fois sonne la gloire

Et d’autres fois m’écorche l’âme

Je suis amoureux de toi comme la première fois

Jusqu’à poser la lune sous tes pieds

Pour que tu comprennes que jamais

Je ne cesserai de t’aimer

J’ai tout le bien et le mal que donne l’amour

Et des fois je pense

Que ce serait mieux d’être seul

Mais, tu vois que je ne peux pas vivre sans toi

J’ai des fleurs qui naissent pour le plaisir d’’y penser

Et d’autres herbes qui changent mes sensations

Et , sans paroles , me montrent des rêves

J’ai seulement une vie a vivre comme je le veux

Et bien qu’il me coûte d’arriver à vivre à ma manière

Je souffre de m’éveiller sans te voir

Et si il pleut, ouvre ton parapluie

Tu sais toujours protéger ton chat de l’eau

Et si tu danses sous un soleil ardent

Méfies toi , avec la lune ,

Les brûlures sont plus sensibles

VOIR LA VIDEO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s